Blog Startup & Dev

Protection contre la fraude e-commerce et PayPal

Protection contre la fraude e-commerce avec PayPal

Services de protection contre la fraude e-commerce

Aujourd’hui, PayPal est massivement utilisé comme passerelle de paiement par les e-commerces. Cet acteur propose des services de protection contre la fraude e-commerce mais sont-ils réellement utiles ou efficaces ?

Parmi ces services, vous trouverez :

  1. Authentification pour l’acheteur : Accepter uniquement les acheteurs vérifiés avec « 3D Secure » avec « Verified by VISA » ou « MasterCard SecureCode ».
  2. Système de gestion de risques avec filtres : Détecter les paiements douteux grâce à l’adresse, un montant inhabituel, etc…

Le premier service utilise les technologies de vérification provenant des émetteurs de cartes. Bien que ces technologies soient efficaces, certaines études montrent qu’elles peuvent constituer un frein à la vente. En effet, certains acheteurs restent bloqués à cette étape supplémentaire, ne sont pas rassurés parce qu’ils « quittent » le site ou perdent tout simplement patience. L’impact sur le taux de transformation peut être important et entraîner une baisse du chiffre d’affaires.

Le second service est un simple gestionnaire de filtres avec des éléments déjà configurés par PayPal et d’autres que vous pouvez manuellement mettre en place. Le géant du paiement en ligne n’a que peu de cordes à son arc avec ce système et il ne s’attarde donc pas sur les spécificités de ce dernier.

Responsabilité non partagée

En somme, PayPal ne rend pas la tâche facile pour les marchands qui souhaitent utiliser leurs services de protection contre la commande e-commerce. La documentation est pauvre et vous devez les appeler pour ajouter leurs solutions sur votre compte. De plus, aucun tarif ne semble être mentionné sur leur site. Le bazar entre leurs offres Pro, Advanced et Link n’aident pas à comprendre comment s’intègrent leurs solutions de lutte contre la fraude.

Dans ses conditions, PayPal rappelle que le e-marchand est responsable des transactions sur son site et de la gestion des risques qui y est associée :

Les boutiques en ligne sont responsables de toutes les oppositions au paiement et transactions frauduleuses. C’est donc vous, et non la banque, qui êtes responsable de garantir une sécurité adéquate.

Conclusion

PayPal n’est pas un expert en matière de protection contre la fraude e-commerce. Toutes les données collectées par la passerelle de paiement pourraient être un atout pour proposer des solutions avancées de lutte contre la fraude. Cependant, PayPal ne semblent pas vouloir faire d’efforts pour aider les e-commerces. Leur position monopolistique et la faible menace concurrentielle sont clairement des raisons de leur manque d’innovation dans ce domaine.

Sources :

Tags : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>