Blog Startup & Dev

Prévention de la fraude e-ecommerce par analyse statistique

Prévention de la fraude e-commerce par modèle statistique mensuel

Dans le but de faire la prévention de la fraude e-commerce, il faut savoir que ces dernières possèdent des caractéristiques qui leurs sont propres du simple fait de leur nature. En effet, les fraudeurs ne sont pas des gens comme tout le monde puisque leurs objectifs ne sont pas ceux de tout le monde. Ces « cyber-voleurs » mettent tout en oeuvre pour maximiser leurs investissements en élaborant leurs fraudes alors que les clients honnêtes auront un comportement de consommation standard.

Détail sur la population étudiée

Ces données ont été recueillies chez nos clients utilisant notre module NexuWeb Anti-Fraude E-commerce. L’étude a portée sur 57 732 commandes effectuées entre Juillet 2014 et Mars 2015 chez des e-commerçants proposant de la vente au détail. Le marché français a été choisi pour mener cette étude sur la saisonnalité pour le fait de son unique fuseau horaire qui facilite la compréhension de l’analyse.

La fraude e-commerce stable tout au long du mois

Les nombreux fantasmes sur la prévention de la fraude e-commerce et autres clichés tirés des films hollywoodiens comme Ocean Eleven conduisent souvent à croire qu’il y a un pattern logique des fraudes au cours d’un mois. D’après nos observations, nous observons une légère hausse entre les périodes des deux premières et deux dernières semaines du mois avec un taux de fraude qui passe de 0.9% à 1.4% soit plus de 50% de fraudes supplémentaires.

Prévention de fraudes e-ecommerce par analyse statistique mensuelle du taux de fraudes Taux de fraude e-commerce (par jour sur un mois)

Toutefois, cette tendance haussière du taux de fraude sur le mois est à imputer au volume d’achats total journalier qui décroit tout au long du mois quand le volume de fraudes, lui, reste stable.

Prévention de fraudes e-ecommerce par analyse statistique mensuelle des commandes et des fraudes e-commerce Volume de commandes VS Volume de fraudes (par jour sur un mois)

Notre étude porte sur des e-commerces français fortement régionalisés et en conséquence, cette tendance décroissante du comportement d’achat se calque avec le cycle de rémunération salariale français qui est mensualisé. Par essence, les fraudes ne sont pas soumises à ce type de contraintes.

Conclusion sur la répartition mensuelle de la fraude e-commerce

Dans cette étude, il ne semble pas y avoir de corrélation entre le volume de commandes et les fraudes. Aucun schéma de fraude, visant l’efficacité, ne semble être en place, et ce, malgré la topologie très particulière du périmètre d’étude (France) : le nombre de fraudes est stable alors que le volume de commandes ne l’est pas. En conséquence, sur le plan de la prévention de fraude e-commerce, un corollaire serait de dire que :

Plus une commande est passée tard dans un mois et plus la probabilité qu’elle soit une fraude est grande.

Tags : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>