Blog Startup & Dev

Etude de la casse dans une fraude e-commerce

Fun With Frauds #1 : la casse dans une fraude e-commerce

La chronique humouristique des fraudes e-commerce

Le titre « Fun With Frauds » fait référence à un running gag de la série The Big Bang Theory où Sheldon Cooper se filme en train de présenter une chronique sur sa chaîne Youtube : « Fun With Flags ». Son émission traite de détails qu’il considère comme étant drôles sur un sujet qui ne l’est pas vraiment : les drapeaux. Dans le même esprit, je me sers de cette chronique pour tenter de répondre aux questions « drôles ». Ces observations et analyses sont tirées des discussions avec nos clients utilisant notre solution NexuWeb Anti-Fraude E-commerce.

Les fraudes e-commerce sensibles à la casse ?

Un client avait l’impression que les détails des commandes frauduleuses comptaient moins de variations entre majuscules et minuscules que les commandes légitimes : c’est ce qu’on appelle la « casse ». La question m’a amusé et j’ai eu envie d’investiguer afin de voir s’il y avait une réelle corrélation entre la casse et les fraudes et quelles pourraient en être les raisons ?

Méthodologie pour mesurer la casse d’une fraude e-commerce

Tous les détails de chaque commande ont été concaténés afin de mesurer le nombre de variations de la casse. C’est à dire qu’il a suffit d’incrémenter le nombre de variations à chaque fois qu’une chaîne de caractères passait de majuscule à minuscule et inversement.
Voici un exemple simplifié :

  • lavrenti rogoff; appt. 2204; 42, square robert schuman; 14000 CAEN : 1 variation
  • Lavrenti Rogoff; Appt. 2204; 42, square Robert Schuman; 14000 Caen : 11 variations

Les fraudes e-commerces moins sensibles à la casse

Il apparaît que les fraudes e-commerce ont moins de variations entre majuscules et minuscules comparativement aux commandes légitimes :

  • Commandes légitimes :
    • Nombre de variations moyen par commande : 6.64
    • Pourcentage de commandes sans aucune variation de la casse : 25%
  • Fraudes e-commerce :
    • Nombre de variations moyen par fraude : 5.30
    • Pourcentage de fraudes sans aucune variation : 38%

Ainsi, ces mesures nous permettent de tirer les conclusions suivantes :

  • Une commande légitime contient environ 25% de variations supplémentaires de la casse par rapport à une fraude e-commerce.
  • Le taux de fraudes sans variation est 50% supérieur au taux de commandes légitimes sans variation.

La quantité est privilégiée à la qualité pour une fraude e-commerce

La casse est un détail qui ne trompe pas : les fraudes e-commerces sont exécutées avec moins d’attention que les commandes légitimes. Une explication serait que l’acte d’achat sur un e-commerce est un acte d’engagement fort pour le client légitime. Ce dernier est concentré et attentionné sur la bonne orthographe de son nom, son adresse et donc sur la casse afin que sa commande arrive sans encombre. A contrario, un fraudeur n’a pas cet engagement lors du processus de commande. En effet, il n’a pas d’engagement financier et il est habitué à la redondance des processus de commande. Un fraudeur aurait donc tendance à passer moins de temps dans le processus de commande afin minimiser son investissement personnel (son temps) et ainsi maximiser son retour sur investissement. Ce détail anodin dans le comportement d’achat, qu’est le choix de la casse, nous permet de déterminer des tendances comportementales qui ne sont pas si anecdotiques.

Tags : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>